BOULOT : PETIT GUIDE DE  SURVIE ANTI-CONFLITS AU BUREAU

Des tensions entre collègues, ça arrive toujours. Mais, si les conflits persistent, ça peut devenir invivable. Petit guide pour retrouver son entrain et le garder.

Des tensions entre collègues, ça arrive. Mais, si les conflits persistent, ça peut vite devenir invivable. Suivez le guide pour retrouver son entrain au boulot et le garder.

“Au lendemain d’une promotion dont je suis très fière, mes collègues réussissent à me faire perdre tout mon enthousiasme. Je sais que mon poste était très convoité, mais ce n’est pas une raison pour me faire subir tant de misères“.

Il est certain que lorsque l’ambiance est tendue au bureau, le travail s’en ressent et on éprouve forcément un mal-être. Si l’indifférence est souvent un premier réflexe, il existe d’autres moyens pour résoudre le problème.

On s’évite, puis on discute

Qui dit éviter dit fuir sans résoudre en rien le problème et cela ne fait que traduire sa vulnérabilité. Le mieux serait de prendre son courage à deux mains et affronter l’adversité. Il s’agit donc de prendre du recul face à la situation et d’en expliquer les raisons en allant discuter directement avec ceux qui vous malmènent. Tout en étant diplomate, le but est de trouver une solution pour aller de l’avant et assainir l’atmosphère. Attention, il ne faut pas oublier que l’objectif n’est pas d’exposer ses griefs, mais de trouver un accord concret tout en écoutant leurs points de vue.

Des tensions entre collègues, ça arrive toujours. Mais, si les conflits persistent, ça peut devenir invivable. Petit guide pour retrouver son entrain et le garder.

Faites des compromis…

Si la discussion a été constructive et que les tensions commencent à se dissiper, c’est que les choses sont en bonne voie. Mais si votre collègue campe sur sa position et que sa réaction n’est pas du tout positive, il est parfois nécessaire de faire appel à un tiers, notamment votre patron pour trouver une solution. Toutefois, cette mesure sera peut-être mal perçue et risque d’augmenter les conflits. Alors, avant d’en arriver là, on se rapproche de l’autre, on se montre attentif à son discours et on évite de se mettre en avant pour ne pas se montrer égoïste. On compatit face à ses éventuels problèmes personnels, on se montre très solidaire et on apporte notre soutien si nécessaire. Bien sûr, cette approche louable sera efficace si vous êtes réellement sincère. Par contre, s’il s’agit d’indiscrétion masquée ou d’une technique de « tberguig » pour avoir le dernier mot, vous pourriez vous prendre une veste et… ce serait amplement mérité ! Alors ? Tombez le masque et soyez juste vous-même !

Lire Aussi  10 CHOSES QUI PROUVENT QUE LES SCORPIONS SONT INEGALABLES

Des tensions entre collègues, ça arrive toujours. Mais, si les conflits persistent, ça peut devenir invivable. Petit guide pour retrouver son entrain et le garder.

De l’émulation à la collaboration

Lorsque les conflits persistent, l’émulation est souvent le moteur de la situation. La bataille restera le seul moyen de se valoriser et de prouver qu’on est meilleur que l’autre. Évidemment, on finit par oublier que l’on est d’abord ici pour travailler : on passe de l’esprit compétitif professionnel motivant, au besoin maladif de s’attaquer à la personne elle-même. Cette attitude ne fera qu’aggraver les conflits. La seule alternative à tout ceci n’est autre que la collaboration. On doit, par exemple présenter un projet à deux et se partager autant les tâches que les responsabilités. Du coup, on laisse de côté nos intérêts individuels et on recherche une finalité heureuse. Encore faut-il être ouvert au dialogue et accepter de mettre en avant des idées communes ou, tout au moins, parvenir à un dialogue où des valeurs communes seront finalement au centre du débat.

Des tensions entre collègues, ça arrive toujours. Mais, si les conflits persistent, ça peut devenir invivable. Petit guide pour retrouver son entrain et le garder.

Sortir de l’impasse : contrôler ses émotions négatives

Même si la colère vous monte au nez, calmez-vous ! Écoutez les remarques de l’autre : si ses critiques sont constructives, vous aurez aussi des arguments à donner et vous pourrez ensemble arriver à une certaine entente. Il n’y a pas de fumée sans feu : s’il y a autant de tensions autour de vous, peut-être avez-vous déclenché quelque chose sans le vouloir. Se concentrer sur l’attitude et le comportement de l’autre et non sur la personne. Éviter d’aggraver la situation en remettant sur le tapis de vieux contentieux… Mépris et égocentrisme sont à bannir : au contraire, faites plus de compliments à vos collègues sur leurs compétences. La bonne humeur change tout : travailler avec le sourire peut parfois faire des miracles. La paix par la gourmandise : ramener quelques croissants le matin à vos collègues, cela leur fera forcément plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *