Cartier ouvre à nouveau ses portes à Casablanca

Au cœur de la ville blanche, Cartier a ouvert un nouvel écrin

Avec ses 350 m2 de surface et sa façade de 40m de long, la boutique Casablancaise se positionne comme la plus grande boutique Cartier d’Afrique. Dans son nouvel écrin, elle offre une expérience unique à la clientèle marocaine et internationale, à travers des salons privés côtoyant des espaces dédiés aux créations de la Maison.

Dessiné par les équipes Cartier et l’agence de l’architecte Ferran Tortosa, la nouvelle boutique répond au concept de préciosité, d’élégance et de savoir-faire, imaginé par l’architecte designer Bruno Monnard.

Aussitôt que l’on franchit la porte de la boutique, on ressent cette atmosphère de grande Maison, où le luxe se découvre avec une alchimie d’ambiances, de matières, de couleurs et de lumière qui transposent le mythe, l’histoire, l’esprit et l’élégance de la Maison parisienne. Joaillerie, diamants, horlogerie masculine et féminine, maroquinerie et accessoires, cinq espaces thématiques.

Trois salons privés rendent hommage à la Panthère, animal iconique de la Maison depuis 1914; à Jeanne Toussaint, directrice artistique et muse de Louis Cartier et à Alberto Santos Dumont, aviateur brésilien pour qui Louis Cartier créa la première montre-bracelet en 1904.

Cartier : une histoire de famille

En 1847, Louis-François Cartier (1819-1904) reprend l’atelier de joaillerie de son maître, Adolphe Picard, situé au 29 rue Montorgueil, à Paris. La dynastie de joailliers qu’il fonde ensuite, demeure sans comparaison. D’une grande culture, respectueux de la tradition et animés d’une insatiable curiosité, les Cartier ont soif d’apprendre. Louis-François étudie les langues orientales qu’il finit par maîtriser à la perfection tandis que, deux générations plus tard, ses petits-fils Louis, Pierre et Jacques constituent des bibliothèques extraordinaires consacrées à l’histoire de l’art, de toutes les périodes et de tous les continents. Durant cette première moitié du vingtième siècle, les trois frères façonnent l’esprit Cartier qui perdure, toujours…

A gauche: Portrait de Louis Cartier (1875-1942), petit-fils du fondateur, par Emile Friant (1904). Portrait de Louis Cartier (1875-1942), petit-fils du fondateur, par Emile Friant (1904). A droite: Alfred Cartier (1841-1925), fils du fondateur, entouré de ses trois fils. De gauche à droite : Pierre à la tête de Cartier New York, Louis qui dirige Cartier Paris et Jacques, responsable de Cartier Londres (1922). Photos archives Cartier © Cartier

Louis Cartier et l’Orient: une rencontre sous le signe de la passion

À la fin du 19e siècle, les motifs géométriques nourrissent et influencent les arts décoratifs en France. Dans cette période orientaliste, des peintres comme Chassériau ou Delacroix traduisent les impressions venues d’Afrique du Nord: motifs linéaires géométriques, dessins à base d’étoiles et de treillis, en bois de couleurs multiples, en ivoire et en faïence, aux formes rythmiquement ajourées… En 1903, Louis Cartier découvre l’exposition des Arts Musulmans au Musée des Arts Décoratifs. Cette première rencontre marque le début d’une véritable passion qui se confirme en 1922, lorsqu’il découvre pour la première fois, le château de l’Alhambra, à Grenade. S’ensuit la création d’une collection d’objets d’art arabe, qu’il ne cessera d’enrichir tout au long de sa vie.

Lire Aussi  Akoya, la maison de joaillerie fait peau neuve
©Cartier

Joaillier des rois et roi des joailliers

Dès l’ouverture de la boutique Cartier au 13 rue de la Paix en 1899, les créations d’Alfred Cartier (fils de Louis-François) et de son fils Louis, attirent l’attention des familles souveraines et de l’aristocratie mondiale. Louis Cartier est le premier à utiliser le platine pour les montures des bijoux en diamants. Cette nouvelle maîtrise séduit rois et reines lors de leurs visites officielles ou privées. En quelques années, Cartier Paris devient le joaillier de prédilection et le fournisseur officiel de familles royales.

C’est ainsi que Cartier est proclamé « joaillier des rois et roi des joailliers », formule attribuée au roi Édouard VII d’Angleterre.

La légende de Cartier: icônes de style

De Paris à New York, de Cannes à Casablanca, Cartier déroule le tapis rouge pour des stars éblouissantes qui ont immortalisé la légende de la Maison. L’histoire qui a commencé avec des rois et de reines du monde entier, se poursuit encore avec des divas…

Gloria Swanson, Grace Kelly et Elizabeth Taylor ont, à leur tour, témoigné du pouvoir d’attraction de Cartier.

Lire aussi: Luxueux et inventif, l’envol de Cartier a tout pour plaire

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *