CES PARCOURS DE FEMMES MAROCAINES QUI NOUS INSPIRENT

Ces femmes marocaines qui nous inspirent

Ce sont des femmes marocaines, inspirantes, brillantes et ambitieuses, elles rayonnent par leur courage et leur intelligence. Les voici.

Finances, affaires gouvernementales et publiques, industrie pharmaceutique, banques d’affaires, administratif, associatif, artisanat, communication, développement humain, chacune d’elle forge, à sa juste mesure, son empreinte dans des secteurs sensibles. Si aujourd’hui, certaines balisent le terrain, d’autres assurent sans aucun doute la relève. Ces femmes marocaines avancent à pas sûrs, loin des projecteurs et des clichés reproductifs. Leadership inné ou dynamisme contagieux, focus sur neuf femmes marocaines qui nous inspirent !

SOUAD BENBACHIR

Administrateur Directeur Général de CFG Group

Ces femmes marocaines qui nous inspirent

Décorée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Chevalier de l’Ordre du Wissam Al Arch, pour sa contribution au développement de la nation. Souad Benbachir demeure une pionnière de la banque d’affaires au Maroc. Elle a su conserver son influence dans le monde de la finance depuis plus de 20 ans. Diplômée de l’ESSEC Business School à Paris, elle débute sa carrière en 1992 chez Goldman Sachs Londres au sein de l’activité Corporate Finance. Elle rejoint CFG Group en 1995. En octobre 2009, elle est nommée Administrateur Directeur Général de CFG Group. Six ans après, CFG Group devient CFG Bank. Souad Benbachir co-dirige la nouvelle entité bancaire CFG Bank. Elle est actuellement patronne du fonds touristique T Capital et siège à l’International Advisory Board de l’école de commerce française Essec. Elle fait également partie du top management de l’agro-industriel «les Grandes Marques & Conserveries Chérifiennes SA». Elle préside parallèlement la Commission Promotion de l’Entreprenariat au sein de la CGEM.

LAMIA BENMAKHLOUF

Directrice Générale de Technopark

Ces femmes marocaines qui nous inspirent

Titulaire d’une licence en Sciences Economique et d’un DESA en finance de l’Université Mohammed V de Rabat en 2000, Lamia Benmakhlouf intègre deux ans plus tard, le projet naissant du Technopark, après une courte expérience dans une entreprise familiale. De la finance aux TIC, son combat la mène à  la promotion des start-up. Lamiaa est aujourd’hui directrice générale de MITC (Moroccan Information Technopark Company), société gestionnaire des Technoparks de Casablanca.

Sa mission, Doter les régions du Maroc de Technopark, accentuer les processus d’accélération des start-ups, pour pouvoir faire sortir des pépites innovantes de l’incubateur ou encore une possible extension en Afrique. Son engagement entrepreneurial s’étend au-delà de sa vie professionnelle. Membre du conseil d’administration du REM – le Réseau Entreprendre Maroc –, elle y accompagne des jeunes porteurs de projet en tant que mentor et intervient également au niveau des universités et des écoles, pour inciter et motiver à l’entrepreneuriat féminin.

RAJAA KANTAOUI

Directrice des affaires publiques & des communications Bayer (Afrique du Nord et Centrale)

Rajaa Kantaoui, Directrice des affaires publiques & des communications Bayer (Afrique du Nord et Centrale)

Elle gravit les échelons à pas serein. Sa prudence et maturité professionnelle la placent désormais parmi les figures de proue du leadership féminin au Maroc. En 2017, elle est nommée à la tête du département des affaires gouvernementales et des communications du mastodonte allemand Bayer. Une nouvelle ascension managerielle pour cette mordue des sciences politiques et de la communication sensible. Forte de ses 17 ans d’expérience professionnelle en marketing sensible et branding du secteur industriel, elle a fait ses preuves dans plusieurs multinationales et fonds d’investissements marocains. En 2008, lors d’un workshop autour de la liberté de l’expression en suède, elle est choisie pour faire partie des jeunes leaders de l’observatoire des élections américaines à Madison (USA). Ce fut son premier pas dans le monde de la politique et de la communication sensible. Elle obtient son Master en communication politique, s’ensuit son Master en Marketing puis des formations continues en gestion des crises, notamment celle de l’imminent Ex général de l’armée de guerre, Vincent Desportes, enseignant à sciences Po Paris (successeur du général Fosh) et celle de Didier Heiderich, Président de l’Observatoire Internationale des Crises.

LAMIA TAZI

Directrice Générale des Laboratoires Sothema

Ces femmes marocaines qui nous inspirent

Diplômée de l’université de Liège, elle rentre directement au Maroc où elle mène de front la gestion d’une officine et la découverte de la production pharmaceutique dans l’usine familiale. Sa destinée la propulse à un poste de responsabilité à l’âge de 25 ans. C’est ainsi qu’elle devient directrice générale de Sothema. Une aventure sur tous les fronts commence… Forte de ses nouvelles compétences, elle prend ses marques et met en place sa propre stratégie qu’elle articule autour du travail participatif. Aujourd’hui, Lamia Tazi joue un rôle majeur dans le développement de l’usine Sothema Dakar, inaugurée en 2013. Le laboratoire travaille également depuis plusieurs années pour être présent dans les pays du Golfe.

ABLA BENSLIMANE

Directrice des affaires institutionnelles Philipp Morris (Maroc)

Ces femmes marocaines qui nous inspirent

Habile, elle pilote la direction Corporate Affairs de la filiale marocaine du leader mondial du tabac Philip Morris International (PMI). Titulaire d’un Bachelor en «Political Science and Government» en 2001 et un master spécialisé en «Educational Leadership», de Framingham University, elle démarre sa carrière en intégrant Oxfam Québec. Sa mission était de lancer des activités génératrices de revenus pour les femmes dans la région de Souss-Massa-Drâa. Un an plus tard, elle décide de rejoindre les équipes d’ENDA Maghreb (Agence pour l’environnement et le Développement). Là, elle participe activement au projet «Rio+10 » pour informer des acteurs francophones et méditerranéens de la société civile sur les questions de développement durable en préparation du Sommet Mondial sur le Développement Durable à Johannesburg en 2002. Abla Benslimane poursuit son brillant parcours et fait son entrée à l’Ambassade des États-Unis à Rabat en décrochant le poste d’analyste politique avant de rejoindre le géant PMI.

Ces femmes marocaines qui nous inspirent

Capitalisant sur son expertise et son savoir-faire depuis 15 ans dans le Montage des évènements nationaux et internationaux, Myriam Abikzer ne cesse de voir grand. Son agence de communication événementielle Avant Scene, créée en 2003 à Rabat, officialise le lancement de sa filiale conseil et média « 109 » à Casablanca. Avec cette nouvelle filiale Conseil, elle ambitionne de devenir un Groupe intégré international connu et reconnu pour son savoir-faire, son engagement et sa rigueur qui ne peuvent que conforter sa stratégie de croissance. Cette mordue de communication ambitionne de se positionner en tant que groupe de communication globale, offrant un accompagnement stratégique 360° à ses clients nationaux et internationaux. Myriam compte dans son tour de table le comedien Jamel Debbouze et Africinvest, société d’investissement et de services financiers basée en Tunisie.

SANA SMYEJ

Fondatrice de l'agence de Relations Presse Publikart

Ces femmes marocaines qui nous inspirent

Sana Smyej a forgé son parcours au sein des plus grandes agences de communication du avant de lancer Publikart, qu’elle a fondée en 2012. Entrepreneuse dans l’âme, elle a toujours su comment transformer toute situation en opportunité. En vraie visionnaire, elle opte pour un positionnement de niche, privilégiant les RP de proximité au networking et aux RP de masse, à vocation quasi-industrielle. Une démarche «cousu main » appliquée aux relations presse qui implique un ciblage précis des attentes des journalistes, selon leurs spécialités propres, mais également selon leurs disponibilités et leurs contraintes. Grâce à son succès, Publikart se positionne aujourd’hui comme l’une des agences les plus en vue dans le milieu. Son métier requiert de réelles qualités humaines et professionnelles. Sana a débuté sa carrière dans les années 2000, au sein de la direction commerciale des «Editions la Gazette». Cette première expérience lui a permis de comprendre les rouages des entreprises de presse et de se familiariser avec le milieu du journalisme. En 2008, elle décide de s’installer à Rabat où elle se fait vite un nom qui lui vaut d’être débauchée par « Avant-Scène », l’une des plus grandes agences de la capitale. Elle se voit confier la responsabilité de créer un département RP. Une mission qu’elle réussit avec brio. Cette collaboration a duré plusieurs années et perdure jusqu’à aujourd’hui, mais en qualité de prestataire de service. En parallèle, la chef d’entreprise ne néglige pas pour autant sa fibre militante qui oeuvre pour la médiatisation et la promotion des produits marocains dans plusieurs pays d’Europe et d’Amérique. 

GHALIA SEBTI

Directrice de la Maison Aït Manos

Ces femmes marocaines qui nous inspirent

Co-fondatrice et Directrice Générale d’Aït Manos, société qu’elle crée en 1995 avec son mari, avec pour ambition d’élever le monde du zellige traditionnel, elle fait main dans l’authenticité d’un métier ancestral, avec une vision contemporaine associant recherche et innovation. Dès son lancement, l’entreprise s’impose au-delà des frontières et se développe à l’export. Un succès de la griffe Aït Manos accompagné par de nombreuses distinctions. En 2006, Ghalia Sebti Bennani crée la première Fédération des Entreprises d’Artisanat au sein de la CGEM, dont elle est nommée membre de la commission Emergence, puis Vice-Présidente et membre du Conseil d’Administration.

IMANE BELRHITI

Vice-Présidente à la Direction Commerciale OCP

Ces femmes marocaines qui nous inspirent

Ingénieure centralienne, diplômée du MIT Sloan, elle a su capitaliser les expériences acquises sur le terrain afin de les remettre en perspective pour alimenter la vision déployée par l’entreprise. Imane Belrhiti dispose de plusieurs qualités nécessaires à tout futur leader, notamment sa capacité à donner du sens à la vision communiquée, à convaincre et inspirer la confiance. Son sens du travail en équipe et de son approche inclusive permet une large coopération avec toutes les parties prenantes de son environnement. D’où sa distinction en 2017 parmi 38 candidatures pour remporter le prix du trophée de la femme manager de l’année.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *