Confidences de marocaines: ma belle-mère, mon mari et moi !

Gentilles, envahissantes, drôles ou vilaines sorcières, à chacune sa belle-mère. Voici onze témoignages exclusifs recueillis par Enti.

Souad Chraibi, 38 ans

Quand je me suis mariée, j’ai habité chez mes beaux-parents. J’étais jeune, j’ai changé de ville et je n’avais aucune idée sur les responsabilités du mariage. Ma BM était aux petits soins, elle m’a accueillie dans sa famille les bras grands ouverts. Quand je me disputais avec mon mari, elle n’a jamais pris le parti de son fils contre moi. Elle a toujours été juste, bienveillante et sage. Aujourd’hui encore, malgré mon divorce, je la considère comme un membre à part entière de ma famille. J’aimerai un jour pouvoir lui ressembler et donner autant d’amour à ma future bru (je n’aime pas trop ce mot, mais bon!

MB, 53 ans

Je suis mariée depuis 27 ans à un homme que j’ai rencontré à l’étranger lors de mes études supérieures. A notre retour au Maroc nous avons scellé notre destinée par les liens sacrés du mariage..J’ai fait la connaissance de ma belle mère bien avant notre mariage. Elle était très heureuse que son fils épouse une marocaine ; elle craignait qu’il ne se marie avec une européenne et qu’il ne puisse plus retourner au pays. Mon mari me parlait beaucoup de sa famille, du coup je les connaissais avant même de les rencontrer officiellement. Ma belle mère est analphabète douée d’une intelligence incroyable : une vraie école. Elle m’a beaucoup soutenu lors de mes crises conjugales au début de notre mariage. Mon mari ne voulait pas que je travaille, il préférait que je m’occupe des enfants et de la maison. Il n’était surtout pas question d’avoir une personne ressource pour m’aider dans les tâches ménagères : la totale. Ma belle mère a joué le rôle de médiatrice et grâce à sa sagesse elle a réussit à convaincre son fils, chose que je n’ai pas pu faire, pour que je puisse travailler et recruter une aide. Je ne l’a remercierai jamais car son appui a sauvé notre couple d’une rupture imminente. Aujourd’hui je souris en pensant à cette époque. Il est vrai que parfois nous avions elle et moi des petits accrochages concernant l’éducation des enfants ou parfois pour des petites broutilles de rien du tout , mais sans aucune conséquence sur notre couple. En résumé je dirai que c’est une femme qui a beaucoup de mérite d’avoir élever toute seule 9 enfants , sans aucune aide ni de revenu personnel , en dehors de celui de mon beau père qui suffisait juste à nourrir et à loger toute la famille .Elle n’a pas eu de mal à conquérir le cœur de ses belles filles et beaux fils: Lalla est une femme exceptionnelle.”

Nisrine Kabbaj, 36 ans

Je suis mariée depuis plus de 10 ans maintenant. Ma belle-mère est très cool, elle aime rire, sortir, voir du monde, recevoir ses enfants et adore ses petits-enfants. Elle ne se mêle pas de ma vie avec mon mari en revanche, elle veut garder le contrôle sur son fils. Elle fera appel à lui pour un oui ou un non. C’est lui qui doit l’emmener faire son marché, lui qui doit l’emmener chez le médecin. Il doit l’appeler chaque jour pour prendre de ses nouvelles et lui raconter sa journée. Je ne cache pas que parfois ça m’énerve mais tant qu’elle est gentille avec moi… je laisse faire. Après tout, c’est sa mère !

Leila Bennani, 37 ans

Je suis mariée depuis 7 ans et je ne peux pas dire que je connais bien ma belle-mère. Elle est très réservée, presque froide. Courtoise, mais très exigeante. Elle dirige une école et parfois, j’ai le sentiment qu’elle aimerait bien diriger nos vies. Elle est du genre à tout savoir, à donner son avis sans qu’on le lui demande et à vous interrompre sans cesse pour vous reprendre. Elle aimerait bien que tout le monde lui obéisse au doigt et à l’œil. Pour le reste, elle est très proche de son fils… un peu trop même. Si la distance le permettait, elle serait toujours chez nous ou nous serions toujours chez elle. Avec son fils, c’est des coups de fils interminables, des comptes rendus quotidiens et un mode de vie qui pourrait nous être imposé si je ne faisais pas attention. Je refuse de rentrer en conflit avec elle donc je gère, j’ignore et je laisse couler…

Sarah Ramzi, 25 ans

Je suis mariée depuis bientôt 4 ans, ma belle-mère est très gentille, elle adore ses enfants et son petit fils. C’est une femme de caractère mais en même temps, elle est d’une grande sensibilité. Elle a besoin, comme toute mère, de se sentir aimée. Sinon, ma belle-mère est encore jeune et donc très active. Parfois, j’ai l’impression que c’est une copine. Il lui arrive de se confier, de me raconter des choses très perso sur sa famille, ses amies. J’en fais autant parce que je me sens en confiance avec elle. Elle a un cœur énorme et elle est toujours aux petits soins avec sa famille. Elle décrocherait la lune pour nous si elle le pouvait.

Nadia Benchekroun, 35 ans

J’ai rencontré mon mari en décembre 2011, nous nous sommes fiancés en octobre 2012 et mariés en mai 2013. Ma belle-mère est un vrai bonbon, toujours aux petits soins. Elle adore son fils et toutes les occasions sont bonnes pour me faire plaisir et me gâter. En même temps, elle est aussi ma voisine ! Aïe, me direz-vous… mais non ! Ma belle-mère ne débarque jamais à l’improviste et se fait super discrète. Pourtant, mon mari est fils unique ! Dans un mois, elle sera grand-mère et elle sera la meilleure mamie du monde !

Mouna Belgnaoui, 48 ans

Lire Aussi  Driss Jaydane: "en ce 8 mars, évitons les joujoux roses!"

Je suis mariée depuis 30 ans avec mon mari… et sa mère. Au début de mon mariage, j’ai habité avec elle mais depuis quelques années, c’est elle qui vit, pratiquement avec nous. Elle est veuve et sa maison est fermée. En semaine, elle vit chez sa fille, participe à toutes les tâches ménagères, s’occupe de ses petits-enfants, prépare à manger, s’occupe du personnel de maison et moi, je la récupère… toujours fatiguée, chaque week-end et pendant les vacances scolaires. Une vraie garde partagée ! Parfois, j’aimerai tout envoyer bouler mais je n’ai pas le choix…

Meriem Idrissi, 28 ans

Je suis mariée depuis un an exactement et ma belle-mère est excessivement gentille, elle est à la limite du harcèlement. Je plaisante ! Elle me prépare à manger tout le temps, m’envoie des provisions et veut me voir tous les jours. Et tous les jours, elle me dit que je lui manque. Elle va jusqu’à demander à son fils de mettre la main a la pâte dans les taches ménagères et lui interdit de me laisser tout faire… même si je ne fais pas grand chose ! Quand je suis chez elle, elle est aux petits soins et me fait toujours plein de cadeaux…. comme si j’étais sa propre fille. Au fait, elle a 65 ans !

Sonia Bensouda, 29 ans

Ça fait 2 ans et demi que je suis mariée. Mon mari et moi vivons avec mes beaux-parents et ça se passe merveilleusement bien. D’ailleurs, je crains le jour ou nous irons vivre seuls (rires). Mes beaux-parents sont vraiment gentils, ils me traitent comme leur fille et je n’exagère vraiment pas! Le soir, on ne mange pas forcement avec eux, ma belle-mère nous prépare toujours le dîner et le laisse à l’entrée de notre chambre. Chaque matin, elle me prépare mon lunch box. Elle est extraordinaire, je l’adore et fait tout ce qu’elle peut pour que son fils et moi soyons heureux. Maintenant, il nous arrive de commencer à réflechir à l’idée d’avoir un bébé et bien sûr, ceci implique du changement.

Assia Belkhayat, 42 ans

Mariée en 1999, ma belle-mère ressemblait à une sorcière et une vieille “chtarbée“. Résultat des courses : divorcée depuis 2009 ! Pour son plus grand bonheur.

Sofia Berrada, 46 ans

J’ai habité 5 ans avec ma belle-mère. Il y a eu quelques frictions mais rien de très grave. Un soir, alors qu’elle revenait à l’improviste de voyage, elle a découvert des cannettes de bière dans son frigo. Choquée, nous avons eu droit à tous les wiliwilis, hadchi koulou fdari etc. Elle a tenté de me culpabiliser mais je l’ai très gentiment remise à sa place en lui disant, machi ntiya mchalik rajlek britini hta ana yemchili diali. Elle voulait que je reste avec elle toutes les fois où elle recevait du monde… J’ai dû m’imposer pour éviter le clash. 20 ans après, c’est à dire aujourd’hui, ma belle-mère (séparée de son mari) vit chez sa fille. Je dois la récupérer chaque week-end… avec ma mère (veuve). Le plus drôle, c’est que meskina, après une semaine de silence, elle a tellement de choses à raconter. Quant à moi, je n’ai tellement pas le temps de les écouter. Je la laisse donc en compagnie de maman. Je sais que ses histoires lui gonflent la tête, qu’elle tente de la fuir mais ma belle-mère est une grande coriace, elle va la suivre dans tous les recoins de la maison et moi ça me fait trop rire.

Rita Ibrahimi, 38 ans

Ça fait 15 ans que je suis mariée. Au début de mon mariage, ma belle-mère se comportait très bien avec moi. Du moins c’est ce que je croyais. Avec le temps, j’ai réalisé qu’elle agissait uniquement par intérêt. En réalité c’est une personne jalouse, égoïste et son intérêt personnel passe avant tout le monde. Et gare à toi si tu oses la contredire ou lui tenir tête ! Elle est capable de remonter son fils contre moi… J’ai dû couper court à cette relation toxique. Aujourd’hui, je ne la vois plus, je refuse tout contact avec elle. En revanche, je n’empêche pas mon mari et mes enfants de lui rendre visite. Et c’est mieux ainsi !

Imane Jennat, 33 ans

Je suis mariée depuis 4 ans. Ma belle-mère est superbe. C’est une femme bien éduquée et très sage. Si on ne la sollicite pas, elle n’interviendra pas entre mon mari et moi et quand elle le fait, elle ne remontera jamais l’un contre l’autre. Bien au contraire, elle intervient toujours bkhayt byad… sans jamais prendre la défense de son fils. Je la considère vraiment comme ma deuxième mère. Avec son mari, sans le contrarier, elle finit par avoir le dernier mot et ce n’est pas un hasard si leur couple reste solide après 33 ans de mariage. J’apprends beaucoup avec elle et je sens vraiment qu’elle me traite comme sa propre fille. Pour ma part, je la considère vraiment comme une deuxième maman. Dois-je préciser que mes beaux parents sont d’origine irakienne ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *