Couple: 7 signes d’infidélité qui ne trompent pas

Des doutes vous assaillent? Vous soupçonnez votre chéri d’infidélité? Voici, en 7 points, quelques indices qui vous aideront à dépister ses éventuelles aventures extra-conjugales.

Une infidélité n’est jamais agréable à découvrir et certaines d’entre nous préfèrent souvent ne jamais savoir. Mais si le doute commence à s’immiscer dans votre couple et que vous avez l’impression qu’il y a maîtresse sous couette, cet article est pour vous. Parce que l’amour rend aveugle, voici 7 signes qui vous aideront peut-être à ouvrir les yeux.

Il a brusquement beaucoup de travail

Depuis quelques mois, notre moitié passe de plus en plus de temps au bureau, multiplie réunions, déplacements et autres séminaires… Pourtant, cette surcharge soudaine de travail ne s’est accompagnée d’aucune promotion ou nouveau statut au sein de son entreprise. Et si ces réunions tardives étaient plutôt des rendez-vous galants? Et si ses longs déjeuners professionnels correspondent en vérité à quelques siestes crapuleuses? Pour vous en assurer, il suffit d’improviser une petite séance vidéo sur whats app. Si, trop souvent, il n’y a pas de réponse, c’est qu’il y a de quoi s’inquiéter.

Il a décidé de changer de look

Cela fait des années que vous tentez de le convaincre d’abandonner ses pulls délavés et chemises bon marché pour des tenues plus coquettes. Cela fait des années que vous lui expliquez que la raie sur le côté, c’est définativement has been… Sans succès. Et puis, sans crier gare, le voilà qui décide de faire la révolution dans sa garde-robe. Chemises griffées, ceinture en croco, chaussures italiennes… Monsieur a changé de coiffeur, s’est inscrit dans une salle de sport et a même entamé un régime hyperprotéiné! Bref, chéri n’assume plus son âge. A priori, vous n’avez pas à vous en plaindre: votre mari s’est offert un relooking parce qu’il a simplement envie de vous plaire encore plus… à moins qu’il ne veuille plutôt séduire une autre. Auquel cas, de deux choses l’une : soit il a une autre femme dans le viseur, soit il s’apprête à commettre une infidélité, soit c’est déjà fait et il fait tout pour correspondre aux goûts de cette nouvelle conquête.

Désolé chérie, pas ce soir…

Maintenant que vous faites le décompte, cela fait quelques semaines que vous n’avez pas batifolé sous la couette. Chaque fois que vous tentez une approche, il prétexte un coup de fatigue et de stress. Et quand il se sacrifier au «devoir conjugal», il expédie la chose machinalement. S’il n’y a pas de vraie raison (médicale ou psychologique) à cette baisse de libido, c’est peut-être le signe d’une infidélité.

Il est trop gentil, sans raison

Un bouquet de fleurs par-ci, une boîte de chocolats par-là… de charmantes attentions qui font toujours plaisir. Mais lorsque ses cadeaux deviennent, sans raison, nombreux et disproportionnés, c’est qu’il y a justement une raison. Et s’il avait quelque chose à se faire pardonner? Et s’il était en train de culpabiliser pour d’éventuelles escapades extra-conjugales? Car en règle générale, le mâle a tendance à vouloir se racheter comme il peut après chaque écart. Idem concernant les déclarations enflammées et les compliments sans réel à-propos. S’il vous lance « Tu es magnifique, ma chérie ! » alors que vous émergez de la salle de bains avec un masque sur le visage, c’est qu’il y a un problème. S’il ne vous cajole pas régulièrement de son verbe, et qu’il vous sort tout à coup une salve de compliments, méfiance ! Il tente peut-être d’endormir vos soupçons sur son infidélité.

Lire Aussi  Futurs papa? Tout ce qui les attend!

Il bafouille ou donne trop de détails

Vous êtes tombée sur un indice compromettant: un paquet de préservatifs dans sa boîte à gants, du rouge à lèvres sur sa chemise ou des allers-retours incohérents dès qu’il rentre à la maison. Magnanime, vous lui donnez quand même la chance de s’expliquer. Et là, il rougit, bégaie, s’emporte et bafouille. Vous avez droit à des scénarios sans queue ni tête. Verdict : coupable sur toute la ligne. Pourtant, la semaine dernière, répondant à une question anodine (genre «Tu rentres tard ce soir ? »), il avait montré davantage d’aplomb. Un peu trop d’ailleurs. D’un ton monocorde, il s’était lancé dans le récit de son planning de la journée avec la précision d’un aiguilleur du ciel, citant l’intitulé des dossiers à traiter et le nom des commerciaux qu’il devra briefer ! Un sens du détail trop poussé pour être honnête. Bref, tout cela sent l’alibi prémédité, la tirade soigneusement préparée. Verdict en appel : toujours aussi coupable !

Il a changé ses mots de passe

Ce soir, vous avez oublié votre laptop au bureau, alors que vous avez une dizaine de mails urgents à envoyer. Pas de panique, vous allez emprunter celui de votre mari. Vous allumez son MacBook de votre chéri, et comme par hasard, rien de marche ! Du démarrage à l’adresse mail, en passant par les réseaux sociaux, tous ses mots de passe sont modifiés! Prise par un vague soupçon, vous jetez un œil sur l’historique des sites visités… également effacés. Et pour ne rien arranger, le voilà qui accourt pour scruter l’écran par-dessus votre épaule, poussant la délicatesse jusqu’à vous proposer de faire le travail à votre place. En revanche, si vous vous hasardez pas à lui demander ses nouveaux mots de passe,  il vous accuse aussitôt de le « fliquer » et se lance aussitôt dans un discours sur la liberté et la confiance dans le couple !

Il ne quitte jamais son téléphone

Il n’y a pas si longtemps, vous étiez encore sa secrétaire à domicile. Il vous demandait de lui lire ses SMS et d’écouter ses messages vocaux. Aujourd’hui, vous ne pouvez même plus approcher son téléphone. Non seulement il en a verrouillé l’accès avec un code secret, mais en plus, il ne s’en sépare jamais, l’emmenant avec lui, même sous la douche. Si vous désirez disséquer le contenu de l’objet du délit, subtilisez-le avant son départ au bureau. Lorsqu’il s’en rendra compte, vous aurez déjà eu le temps d’examiner sa «banque de données»: messages reçus et envoyés, liste et durée des appels, noms étranges dans le répertoire (vous savez, ceux dépourvus de prénoms…). Et si vous tombez sur un appel de 50 mn avec un hypothétique plombier, le doute est plus que permis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *