Des remèdes naturels contre les règles douloureuses, ça existe!

Vos règles approchent, vous vous sentez ballonnée, irritée et vous avez mal! Apprenez à bien manger pour mieux vivre le syndrome prémenstruel.

Faire face aux effets des bouleversements hormonaux, oui c’est possible. Pour éviter ces inconvénients, il faut suivre une alimentation équilibrée, manger des aliments adaptés et modérer la consommation de certains produits qui contribuent cette forte indisposition. 

Les aliments à favoriser pendant les règles

Les glucides complexes Fruits et légumes sont toujours de bons alliés, mais c’est surtout pendant la menstruation. Ajoutez donc des abricots, oranges, prunes, poires, concombres, artichauts, maïs et carottes à votre alimentation.

Les produits riches en calcium Nous avons besoin d’au moins 1 200 mg de calcium chaque jour et l’on peut retrouver cet apport dans le jus d’orange, le saumon, la mozzarella, la ricotta, les amandes brunes, le brocoli et le chou cuit et consommez des produits laitiers en quantité modérée.

Les légumineuses La consommation de lentilles, haricotes et pois est recommandée car ils sont riches en magnésium, en fibres alimentaires et participent positivement, à condition de ne pas trop en manger, à la diminution de la manifestation des crampes abdominales.

Les produits céréaliers

Pour faire face au stress et à la fatigue, il faut favoriser les céréales entières riches en fibres et en magnésium telles que le son d’avoine, les graines de lin, le seigle et tous les produits à base de blé entier. Tous les produits à base de blé entier, de seigle de riz brun, d’orge, de riz sauvage et de millet ont la vertu d’abaisser la durée des ragnagnas.

Le magnésium Ce micronutriment est présent en quantité suffisante dans les noix et graines, le tofu, les cacahuètes, la plupart des légumes ainsi que le thon. Sachez que ce minéral détient des vertus anti-inflammatoires et anti-nervosité.

Le poisson En effet du saumon à la truite, en passant par les sardines ou le hareng, ces poissons sont riches en oméga-3 qui a pour effet de limiter les contractions musculaires utérines à l’origine des crampes et des douleurs menstruelles.

Le chocolat noir Associé à la sérotonine, le chocolat noir (60% de cacaoo) aidera à améliorer votre humeur et apaiser les fringales.

Les compléments alimentaires La vitamine E (avocats et jaune d’oeuf) et la vitamine B6 (pommes de terre, bananes et flocons d’avoine) peuvent soulager les ballonnements et améliorer votre humeur. La vitamine C (pamplemousse, légumes à feuilles vertes, courgettes, oranges, fraises, citron) et le zinc (graines de citrouille, courge) sont soutiennent la santé des ovules et du système reproductif des femmes.

Les troubles liés à l’écoulement de sang regroupent trois éléments

  • Un déséquilibre chimique cérébral
  • Un bouleversement hormonal
  • Une carence nutritive

Il est donc recommandé d’éviter certaines nourritures qui favorisent l’apparition des menstrues douloureuses, des crises d’angoisse et des états de grande fatigue et de stress.

Les aliments à éviter pendant les règles

La viande rouge Les experts disent que les nourritures à haute teneur lipidique augmentent le niveau d’œstrogène. Or garder le niveau oestrogénique stable permet de ne pas provoquer des changements spectaculaires dans l’utérus, donc de réduire les crampes et la douleur pendant les règles. Pour combler les besoins en protéine, remplacer la viande rouge en faveur de volaille.

Lire Aussi  La Maison Arabe, le Haut-Lieu du raffinement à Marrakech

Le sel La consommation de sel en excès contribue à l’apparition de ballonnement, d’une rétention hydrique et une sensibilité mammaire. Les nutritionnistes recommandent de ne pas dépasser l’équivalent d’une demi cuillère à café de sel par jour.

Les boissons gazeuses Comme l’alcool, ils agissent sur notre état psychologique et sentimental, provocant aussi l’élimination du magnésium.

Le café La caféine resserre les vaisseaux sanguins et déshydrate l’organisme, ce qui peut entraîner des maux de tête et augmenter la nervosité pendant les ragnagnas.

Les plats industriels Les nourritures déjà préparées industriellement contiennent souvent 3 à 4 fois la quantité de sel que vous devriez obtenir quotidiennement.

Les nourritures grasses Lorsqu’on mange trop de matière grasse pendant les menstrues, la peau devient plus sensible et se surcharge de cellules adipeuses provoquant l’apparition des cernes, de l’acné et souvent d’une prise de poids.

Les graisses trans Ce type de lipide peut accroître la douleur pendant vos menstruations. Les acides gras trans sont répandus dans les frites, beignets, pâtisserie commerciale, margarine dure et tous les aliments qui listent l’huile végétale hydrogénée dans leurs ingrédients.

Les produits laitiers Il faut modérer sa consommation en lait, fromage, beurre et yaourt qui contiennent des acides arachidoniques. Ces derniers augmentent la production des prostaglandines et au fur et à mesure qu’elles sont libérées dans votre organisme, l’utérus répond par des spasmes.

Certains sucres Bien qu’étant des glucides, les produits à base de farine blanche (pain tranché, baguette, bagel, hamburger, hot-dog, tortilla, biscottes, pâtes alimentaires blanches ou pizzas, riz blanc, risotto, couscous) sont tout autant déconseillés.

L’alcool Son effet déshydratant engendre la rétention d’eau, élimine le magnésium qui est un anti-inflammatoire idéal pour dompter les douleurs menstruelles.

Remède miracle

Si vous avez un petit retard de votre cycle menstruel, essayez le persil, une herbe merveilleuse qui stimule délicatement l’utérus pour démarrer les contractions nécessaires à une menstruation. Dans la plupart des cas, vous verrez que votre menstruation démarrera dans les 24 heures qui suivent.

Les ingrédients

1/2 demi bouquet de frais, eau, miel ou sucre pour édulcorer.

La recette

Lavez bien le persil et retirez toutes les feuilles des tiges. Hachez les feuilles grossièrement puis ajoutez-les à une casserole d’eau et faites bouillir jusqu’à ce que l’eau ait une couleur verte intense. A ce moment, vous devriez pouvoir sentir l’odeur très nettement. Versez un peu de thé dans une tasse à travers un tamis. Ajoutez du miel ou du sucre pour adoucir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *