Futurs papa? Tout ce qui les attend!

Vous venez d’apprendre que vous serez bientôt papa! Vous voilà bousculé de joie, fier, heureux, impatient et…terrorisé. Les semaines s’écoulent et le petit ventre de votre femme s’arrondit. Suivez le mode d’emploi du futur papa pour vivre cette nouvelle expérience dans le partage et l’amour.

img-20150508-wa0004Nous serons bientôt 3 

L’œil humide, elle vous a balancé que dans quelques mois, vous serez trois et que désormais, rien ne pourra changer la donne. Vous réalisez à peine que vous deviendrez bientôt père et vous comprenez soudainement que votre femme va, à son tour, devenir mère. Si cela vous donne le vertige, ravalez votre peur et soyez le plus proche possible de votre chérie qui doit gérer des envies constantes de dormir, des vomissements qui l’affaiblissent et ce mal de dos qui la malmène. Sollicitez-la au lieu de vous isoler et posez lui toutes ces questions qui vous brûlent les lèvres.  

9 mois de silence

L’arrivée d’un bébé réveille souvent des peurs inconscientes chez un homme. «Serais-je à la hauteur? Serais-je aussi responsable que mon père? Aussi aimant?». Vous êtes nombreux à dissimuler vos sentiments contrairement à la maman qui sent le bébé grandir dans son ventre. La paternité s’opère psychologiquement, à vous donc d’ouvrir le dialogue. Et surtout ne confondez pas vos peurs à de la faiblesse.

Envie de..

Alors que beaucoup de femmes ne se sentent plus du tout concernées par la bagatelle, d’autres  se sentent pousser des ailes de coquines pendant leur grossesse. La faute aux hormones! Pour vous messieurs, votre libido reste stable, sauf coup dur ou stress intense. Soyez donc compréhensifs et profitez-en pour sensualiser les moments d’intimité. Vous vous verrez, l’appétit vient mangeant.

Bébé arrive

Si vous vous posez encore la même question: “vais-je assister à l’accouchement?“ sachez  que les hommes marocains sont souvent présents en salle d’accouchement. Cela dit, beaucoup restent –et c’est légitime– extrêmement réticents à cette idée. Pour votre femme, votre présence est un précieux soutien à l’heure de la «libération». Que vous teniez sa main, la regarder dans les yeux, l’encourager à pousser, lui caresser le front quand elle est fatiguée, révèle en quelque sorte la solidarité du couple. Ceci étant dit, certains futurs papa quittent précipitamment la salle d’accouchement parce qu’ils ne ­peuvent plus supporter de voir leur femme souffrir. Ce n’est pas grave, ce qui compte, c’est qu’elle sache que vous êtes dans la salle d’attente. Un conseil tout de même, mieux vaut en parler avant.

Lire Aussi  5 PROFILS DE MECS À ZAPPER VITE-FAIT, BIEN-FAIT DE NOS RESEAUX SOCIAUX

img_6098

10 choses à savoir avant l’accouchement 

  1. Souriez, vous allez être papa ! Vous êtes le bienvenu en salle d’accouchement à condition de ne pas être encore plus terrorisé que votre femme. Restez à proximité d’elle sans gêner l’équipe médicale.
  2. Soyez modéré Encouragez votre femme à pousser en enchaînant «encore un petit effort ma chérie» peuvent l’énerver. Caressez-lui plutôt les cheveux et parlez-lui avec beaucoup de douceur.
  3. Aidez-la à trouver sa respiration La douleur et la peur peuvent faire en sorte que votre femme en oublie de bien respirer. Soyez attentif au rythme de sa respiration, cela la rassurera.
  4. Aidez-la à trouver une position confortable Son dos la fait souffrir, elle ne sait plus comment se positionner pour être à son aise. A vous de l’aider à se déplacer légèrement pour une meilleure posture.
  5. Faites-lui un massage Lors des contractions, votre femme ressent des douleurs intenses au niveau des lombaires. Pour l’aider à moins souffrir, massez-lui le bas du dos entre deux contractions.
  6. Rafraichissez-la Prévoyez des lingettes humides afin de lui rafraîchir le front, les cheveux ou les mains entre deux contractions.
  7. Ne répétez pas tout ce dit le médecin Si vous souhaitez lui décrire ce que vous voyez, mettez-y vos propres mots. Votre femme réalisera mieux les évènements et cela vous évitera de ressembler à un perroquet.
  8. 8. Soyez synchro! Votre femme est à bout de souffle, elle vous demande quelque chose. Ne vous posez aucune question et agissez vite, vite, vite car elle a besoin d’être bientôt libérée
  9. Restez calme quoiqu’il arrive Elle est exténuée, elle n’en peut plus! Dans un tel moment, un simple “ça va?” peut l’irriter. Gardez donc votre calme si elle vous crie dessus et comprenez bien que si elle est agressive, c’est parce qu’elle a mal.
  10. Dites-lui qu’elle est en train de donner la vie Elle est à bout de force, dites-lui combien vous l’aimez, dites-lui qu’elle est en train de mettre au monde votre bébé, que c’est bientôt fini, qu’elle va enfin pouvoir se reposer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *