Lady Dior se prête à tous les détournements artistiques

A l’occasion de l’ouverture de la House of Dior de Londres, en juin dernier, et pour le projet Dior Lady Art, la maison a invité le sculpteur, dessinateur et peintre londonien Marc Quinn à livrer sa vision du sac iconique et des petites maroquineries disponibles en édition limitée dans la boutique.

Lady Dior Art

Aujourd’hui, l’histoire se poursuit avec six nouveaux artistes britanniques et américains, qui dévoilent leurs créations dans la boutique de Miami, dans un pop-up store à Los Angeles, puis en Corée, à Londres, en Chine, à Dubaï et à Paris. A travers cette collaboration, la maison a repoussé les limites de son savoir-faire pour répondre aux exigences des artistes. En effet, ce projet est une véritable carte blanche donnée à ces artistes, qui ont transposé leur univers en langage maroquinier dior. Diaporama.

Lire Aussi  Les nouvelles solaires de l'hiver, un must-have so wild!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *