Le cinéaste marocain Kamal Kamal au service de la culture

Pour un Maroc meilleur

Faut-il rappeler que la culture demeure le meilleur rempart contre l’obscurantisme? Les conséquences nous ont démontré que les lacunes parascolaire, l’arabisation de l’enseignement, le manque de lecture, d’éducation théâtrale, cinématographique et artistique ont été catastrophiques pour la société. Autant de tares qui ont facilité l’infiltration des idées extrémistes.

Partant de ce constat, le cinéaste Kamal Kamal, Président et fondateur de la CNC, a eu une idée lumineuse: lancer une Campagne Nationale de sensibilisation à la Culture.

campagne-nationale-culture-kamal-kamal

Un concours à l’échelle nationale

Ce concours réunira 2400 participants marocains sélectionnés à travers les 12 régions du Maroc. Plus qu’une compétition motivante diffusée par la télévision nationale et à l’issue de laquelle 3 grands vainqueurs se verront attribuer les coquettes sommes de 1 million de dirhams, 500.000 dirhams et  200.000 dirhams, Kamal Kamal vise surtout à ouvrir de nouvelles perspectives à une société qui s’éloigne dangereusement de la culture et des arts.

Le principe

S’inscrire sur le site de la CNC et répondre à une série de questions en suivant les règles du jeu. Les éléments de réponses figureront dans un coffret qui regroupe:

  • 3 grandes œuvres littéraires (Al Baytwa al-‘âlam de Tagore, Anna Karenina de Tolstoï et 3oulbatoual -asmâ’ de Al Achaari)
  • 24 tableaux de maîtres avec des textes d’analyses
  • 22 morceaux tirés des trésors de la musique classique avec un livret contenant des informations sur l’origine de chacune de ces œuvres.

Côté enfants

Pour les enfants âgés de moins de 15 ans, la CNC proposera une application téléchargeable à partir du site. Chaque enfant qui apprendre par cœur un poème de dix vers ou dix citations instructives, se verra offrir une tablette de chocolat ou un gâteau.

Lire Aussi  You were at your Best, le clip onirique de Amine Dhobb

campagne-nationale-culture-petits-maroc-kamal-kamal

Action culturelle en milieu carcéral

Par ailleurs et dans un premier temps, la CNC est en cours de négociation avec les autorités pour l’installation d’un conservatoire de musique dans la prison de Oukacha. Par la suite, elle prévoit de développer cette action au profit de tous les centres pénitentiaires au Maroc. Pour les détenus, CNC tente d’obtenir des autorisations spéciales qui permettront à certains d’entre eux, de participer à ce grand concours national. Cette démarche culturelle a pour objectif de les faire réfléchir sur leur situation dans la société et leur donner les moyens de s’instruite durant cette période de détention.

campagne-nationale-culture-prison-kamal-kamal

Côté MRE

Pour permettre aux MRE de renouer avec leurs racines, la CNC a attribué 10.000 coffrets contenant 3 œuvres classiques de la littérature arabe, un fascicule de peinture comportant 20 tableaux des plus grands peintres marocains et  une compilation des plus glorieuses chansons de la musique classique marocaine. Le 11 novembre dernier, la Campagne Nationale pour la Culture a organisé un concert à Paris qui a réuni de nombreux artistes marocains et plus de 3.500 spectateurs résidents à l’étranger. Il leur a suffit de s’inscrire sur le site pour bénéficier d’un ticket d’entrée gratuite et remporter un coffret parmi les 10.000 autres attribués.

campagne-nationale-culture-kamal-kamal
Etaient présents à ce premier rendez-vous de grands noms de la scène marocaine tels que Abdelouahab Doukkali, Nabil Maan, Younes Migri, Hatim Ammor, Khadija Atlas, Amal Ayouch, Rachid El Ouali, Khadija Atlas, Driss Roukh, etc.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *