MOUNA FASSI FIHRI LA DESIGNER QUI AURAIT PU DEVENIR TRADER

MOUNA FASSI FIHRI : LA DESIGNER QUI AURAIT PU DEVENIR TRADER

A quelques jours de son exposition à la Galerie Kent, nous avons rencontré Mouna Fassi Fihri. Portrait d’une designer plurielle qui combine le beau et le vrai.

Après avoir obtenu un Master en Finances à l’université d’Aix en Provence, Mouna Fassi Fihri quitte la France pour revenir vivre au Maroc. Elle s’installe à Tanger où elle intègre, auprès de son mari, l’agence d’architecture Code Bar’t Studio. En collaborant pour la création d’intérieurs, elle développe une sensibilité aigüe pour l’art et la matière qui se traduira par la création d’un département de global design dédié au design de produit. Une artiste est née

MOUNA FASSI FIHRI : LA DESIGNER QUI AURAIT PU DEVENIR TRADER

Curieuse de tout et passionnée par l’art contemporain, Mouna Fassi Fihri puise son inspiration dans Fès, sa ville natale. Que ce soit à travers l’architecture de la Cité millénaire, sa médina au cachet exceptionnel, son artisanat, sa lumière ou ses couleurs, chacune de ses créations semble nous rappeler, d’une part, les origines de l’artiste mais aussi la fascinante histoire de la capitale spirituelle.

Mouna, l’artiste engagée

Au delà de son inspiration puisée dans le labyrinthe sensuel des dédales de Fès, on constate, à travers son tabouret-pouf « Colors », son guéridon « Grafik », son étagère « Vibration » ou encore sa table « bijoux » un profond hommage que Mouna Fassi Fihri rend au savoir-faire des tapissiers, des brodeuses et dinandiers. Et bien que ce petit bout de femme évolue dans un mode résolument urbain, elle n’en ignore pas moins la culture rurale. En effet, une partie de ses œuvres prend forme à travers son attachement à la Nature. De son émerveillement pour les ruches d’abeilles, elle nous créera une table qui porte le nom de BeeLow. Quant à Lady Nawal, c’est un fauteuil fabriqué en bambou qu’elle a délicieusement coordonné avec la laine utilisée dans la création des Tapis du Haut-Atlas. Au Maroc comme ailleurs, inutile de vous dire le succès que rencontrent ses créations.

Lire Aussi  QUAND SAR LA PRINCESSE LALLA HASNAA VISITE UNE ÉCOLE A TOKYO

MOUNA FASSI FIHRI : LA DESIGNER QUI AURAIT PU DEVENIR TRADER

… qui prend son temps

Plutôt que de se précipiter dans le tumulte de la vie urbaine, Mouna aime prendre son temps et découvrir ce qui l’entoure. Elle aime observer la faune et la flore pour les intégrer, à sa façon, dans ses créations. Elle a la patience des brodeuses, l’art des tisseuses et la précision des ciseleuses. Elle est, tel que l’a si bien décrite le Professeur-chercheur Fouad El Bahlaoui, une apicultrice des temps modernes.

GALLERY KENT. A partir de Jeudi 28 Juin 2018 à 19H00. 19, Rue Jabha Al Watanya (Proche Hôtel Rembrandt). Tanger – Tél. : 0539.93.71.48gallerykent19@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *