MUSIQUE CLASSIQUE : 9 ŒUVRES QUI REMUENT LES SENTIMENTS

MUSIQUE CLASSIQUE : 9 MORCEAUX QUI REMUENT LES SENTIMENTS

De la période baroque à la période contemporaine, la musique classique a une influence particulièrement positive sur notre corps et notre tête. La preuve par neuf.

Vous pensez que la musique classique est un domaine impénétrable… Pourtant, sans vous en rendre compte, elle est totalement ancrée en nous. Selon Jacob Jolij, un chercheur en neurosciences de l’université de Groningen aux Pays-Bas,  certaines chansons rendent heureux. Après l’avoir  scientifiquement prouvé en se basant sur une playlist que vous avez certainement vu passer sur internet, nous nous sommes penchés sur la musique classique, histoire de vous proposer notre playlist du bonheur….   Un choix subjectif et non exhaustif…

La Symphonie n°5 en ut mineur, op. 67, dite « Symphonie du Destin », Ludwig van Beethoven.

Considéré comme un des plus grands compositeurs de l’histoire, Beethoven a conquis le monde de la musique classique. Nombreuses sont ses œuvres qui ont été réutilisées au cinéma. Les premières notes de la Symphonie n°5 constituent probablement le thème le plus populaire mais aussi l’une des œuvres les plus intenses de l’histoire de la musique classique. Cette symphonie a été achevée en 1808.

https://youtu.be/_4IRMYuE1hI  

Concerto double violon de David Oistrakh et son fils Igor Oistrakh, orchestre philharmonique de Moscou.

David est le plus fabuleux violoniste du XXe siècle. Né à Odessa en 1908, il commence à travailler son instrument avec Piotr Stoliarski, qui sera également le professeur de son fils Igor. Très vite, la rumeur de son génie parcourt l’URSS puis passe les frontières bien hermétiques de cette époque. Son jeu concilie l’inconciliable. S’il excelle dans le répertoire russe, il joue avec bonheur tous les autres répertoires, des classiques aux contemporains. Son art inspire Chostakovitch qui écrit notamment pour lui les deux chefs d’œuvre que sont les concertos pour violon. 

La Marche Turque, Mozart.

On ne présente pas le compositeur le plus célèbre de toute l’histoire de la musique classique ! La liste de ses œuvres est très longue, mais parmi les plus connues, la Marche turque figure en bonne place. Cette pièce s’appelle en réalité « Rondo alla Turca » et s’inspire de la musique turque de l’époque.

Johann Strauss II, Le Beau Danube bleu. 

Au XIXe siècle, la valse était une danse très à la mode et la plus célèbre d’entre elles, est assurément, Le Beau Danube bleu (An der schönen blauen Donau), op. 314 de l’autrichien Johann Strauss fils. Il s’agit d’une valse viennoise, c’est-à-dire écrite avec un tempo rapide. Cette valse est à ce jour diffusée à chaque embarquement et débarquement des vols de la compagnie Austrian Airlines.

Belle du Seigneur, Gabriel Yared 

En 1935-1936, à Genève, le séduisant Solal, qui officie à la Société des Nations, tente d’obtenir les avances de la belle Ariane, aristocrate protestante et épouse de son subalterne Adrien. Celle-ci ne tarde pas à succomber au charme du jeune homme, mais cette relation passionnelle entraînera les deux amants vers une destinée tragique. Les notes de cette tragédie ont été composées par Gabriel Yared, né le 7 octobre 1949 à Beyrouth, au Liban. Il écrit de la musique de films depuis le début des années 1980. En 1993, il reçoit le César de la meilleure musique du film L’Amant et en 1997, il obtient l’Oscar de la meilleur musique de film pour Le Patient Anglais.

Lire Aussi  Biennale de Casablanca: une édition sans frontières

Le Matin, Peer Gynt

Peer Gynt (prononciation : [ˈpeːr ˈɡʏnt]) est un drame poétique devenu pièce de théâtre de l’auteur norvégien Henrik Ibsen sur une musique du compositeur Edvard Grieg. Elle est jouée pour la première fois en 1876 et reçoit un accueil triomphal.   L’histoire peut se résumer ainsi : un anti-héros, prétentieux et aventureux, part défier le vaste monde et rate tout ce qu’il entreprend avant de découvrir, seulement à la fin, la vérité de la solitude de son unique individu. L’amertume apparente qui s’en dégage semble rejoindre le ton dur des autres travaux d’Ibsen, centrés sur une critique sociale incisive. S’enfermer dans une recherche de son identité insaisissable, n’est-ce pas à chaque instant se juger et se condamner ?

Dimitri Chostakovich, Valse N°2, Trombone Solo.

La musique peut vous rappeler des publicités que vous avez déjà vu…  Elle est également utilisée dans le générique d’Eyes Wide Shut, le dernier film de Stanley Kubrick.  Ce morceau, un des plus connus de l’auteur, est tiré de la Suite pour Orchestre de variété n°1. Ça danse et ça détend, ça pleure et ça rit, ça tourne et ça retourne…

Camille Saint-Saëns – Introduction & Rondo Capriccioso

Voici l’une des œuvres les plus populaires de Saint-Saëns. Elle a été dédiée à Pablo de Sarasate, violoniste virtuose et compositeur espagnol. Et virtuose, il faut l’être pour exécuter cette pièce, vous allez l’entendre! Itzhak Perlman ne s’en sort pas si mal… Si le morceau ne vous dit rien, attendez 1:40, c’est à ce moment qu’arrive le thème le plus connu.

Piotr Tchaïkovski, Concerto pour violon, 1° mouvement

Ce concerto romantique est réputé être très difficile à jouer, vous vous en rendrez peut-être compte à l’écoute… Pour le contexte, c’est après son mariage malheureux avec Antonina Milukova que le compositeur a commencé a travailler ce concerto, ce qui en explique peut-être la teneur mélancolique… Un concerto qui met en avant un soliste, absolument magnifique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *