Parole d’hommes: ce qu’ils pensent de nos tatouages

Qu’ils soient discrets ou qu’ils couvrent toute une partie de nos corps, les tatouages font désormais partie de nos modes de vie.  Enti a questionné quelques hommes à ce sujet. Témoignages.

J’adore les tatouages. Mon premier tatouage, je l’ai fait à l’âge de 41 ans et depuis, c’est devenue une véritable passion. Ce n’était donc pas un caprice de jeunesse, une envie éphémère mais d’un choix qui repose sur une vraie réflexion. Ma femme est synchro avec moi et ensemble, nous avons des tatouages maoris, arabes etc. Chacun correspond à une histoire, une personne, un moment de notre vie. Ils nous rapprochent et nous prévoyons d’en faire d’autres… Najib 46 ans

“Nous, les berbères, nous accordons une grande importance aux tatouages. Ma mère, mes tantes, mes cousines le portent toutes au même endroit. Comme un emblème, une signature. Quand j’ai voulu épouser ma femme (fassia), ma mère a exigé qu’elle le porte aussi. Je n’ai pas osé le lui demander mais ma mère est une personne tenace… Samia a tout de suite accepté et le jour de notre mariage, elle a été tatouée sur le visage, sous le regard médusé de certains invités qui ignorent tout de nos traditions… Certains s’en souviennent encore !“ Taha 26 ans

Un tatouage exprime tant de choses. Il reflète le caractère d’une personne. Alors pourquoi une femme ne s’affirmerait-elle pas à travers cette petite coquetterie ? Cela dit, plus ils sont discrets,  plus ils sont jolis. Saad 37 ans

Généralement quand j’aperçois un tatouage sur un corps de femme, surtout lorsqu’il est discret et placé dans le bas du dos, je n’arrive plus tellement à réfléchir… Cela résume-t-il ce que j’en pense ? Samir 28 ans

Lire Aussi  Armani et Just Cavalli, deux nouvelles marques de luxe pour Aksal

Au-delà de son caractère purement esthétique, beaucoup voient dans le tatouage une expression de liberté et de modernité. Cependant, il existe une autre catégorie de personnes qui s’y oppose, évoquant un principe religieux selon lequel une marque indélébile sur le corps est un péché. Personnellement, je pense que quand le corps ose s’exprimer, cela ne peut qu’être agréable à l’œil. Alors, un tatouage celtique ou tribal sur l’épaule ou le bas du dos, qui oserait trouver cela moche ? Certainement pas moi ! Mohamed Amine 35 ans

“Une femme tatouée est une femme qui ne se préoccupe pas de l’avis des autres. C’est un signe d’indépendance et de personnalité affirmée. Respects. Je pars du principe que chacun est libre de faire ce qu’il veut de son corps et que l’essentiel est finalement de se sentir bien dans sa peau.“  Adil 37 ans

Je suis tout à fait contre cette pratique, qui peut même véhiculer diverses maladies. Je ne comprends pas les personnes qui sont prêtes à prendre des risques et souffrir pour ça ! Si au moins c’était beau… Je le dis sans détour : une peau tatouée me révulse! Adil 41 ans

Tant qu’il n’est pas sur le visage, je trouve qu’un tatouage peut-être sexy en diable ! Mais par pitié, oubliez les motifs de Yakusa et les dessins tribaux, que je trouve carrément effrayants ! Un petit dessin tout mignon suffit… Amine 48 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *