PETIT GUIDE DE SURVIE POUR ASSURER VOTRE AFTERWORK

PETIT GUIDE DE SURVIE POUR ASSURER VOTRE AFTERWORK

Largement plébiscitée par les collègues du travail, la tendance Afterwork consiste à aller boire un verre (alcoolisé) avec des gens que vous n’aimez pas forcément. Suivez le guide.

Did you know que d’après les managers fraîchement diplômés, l’afterwork est un passage obligé de la politique corporate? En revanche, ce que vous n’avez pas besoin de savoir, c’est que la plupart du temps, ces afterwork sont chiants parce qu’ils vous obligent à vous coltiner le comptable qui ne parle que de ses chiffres ou encore la collègue qui n’en rate pas une pour vous déprécier auprès de votre supérieur hiérarchique. Et si en plus, vous êtes de celles qui travaillent en open space, vous allez devoir vous farcir la vie des uns et des autres, sur votre temps libre! Bien sûr, vous pourrez toujours prétexter un dîner de famille mais autant vous le dire, vous passerez pour la parfaite petite snobinarde qui refuse de s’intégrer au groupe… So what?

Un afterwork avec le boss

Il est probable que votre boss s’invite à votre afterwork, histoire de vous plomber la soirée et veiller à ce que vous restiez productif… pour le lendemain. Auquel cas, faites un petit coucou pour montrer que vous jouez le jeu avant de rejoindre vos (vrais) amis qui font la fête sans vous. Et si malgré tout vous deviez rester, faites attention à ce que vous allez boire parce que vous risqueriez de commettre une belle boulette professionnelle… qui pourrait vous coûter beaucoup plus cher que toutes vos bières. Sauf si vous êtes le boss. Dans ce cas là, vous n’avez strictement rien à faire ici… en plus, personne ne vous aime.

De quoi parle-t-on en afterwork ?

Un afterwork est l’occasion de parler boulot, OUI, ENCORE ! Sauf que là, vous avez choisi un fond sonore et un cadre différent. Puis la conversation va obligatoirement glisser vers des sujets plus perso et des questions, il y en aura!  Autant donc vous y préparer. Les plus populaires étant:  “alors, tu fais quoi ce week-end ?” ou “Au fait, comment s’appellent tes enfants?” “et ça se passe comment dans ton couple?” Sans oublier la question piège “que penses tu de untel?” Le untel qui n’est nul autre que votre patron!

Lire Aussi  RECETTE VÉGÉTARIENNE: CRACKERS MAISON ET TRIO DE HOUMOUS

PETIT GUIDE DE SURVIE POUR ASSURER VOTRE AFTERWORK

Qu’est ce qu’on boit en afterwork ?

Commencer directement par la tequila, risquerait de faire tâche et le B52 flambé c’est mort, au risque de passer pour un adolescent attardé. Si vous ne buvez pas d’alcool, autant prendre un Virgin Mojito, les buveurs n’y verront que du feu! Sinon, attaquez de façon soft, une bière ou un verre de vin à renouveler le plus tard possible, pour une ivresse maîtrisée.

Afterwork entre amis

Entre amis, pas de soucis. Vous êtes là pour vous détendre après une dure journée à faire semblant de travailler… sur Facebook et Instagram. Côté boisson, pas de restrictions, vous êtes dans un environnement sûr (ou presque). Côté discussion, tout est permis. C’est l’occasion de vous lâcher, de rire et de passer un vrai bon moment. On parle de mecs, de mode, de beauté, de voyage, de tout, sauf de boulot! Vous pouvez même organiser un afterwork chez vous… Mais de quoi parle t’on? Un afterwork avec les copines, ça s’appelle plutôt un APERO, non? 

Qui va organiser un afterwork !

Surtout pas vous! Prévoir un afterwork équivaut presque à la réunion brainstorming du lundi. Voilà 3 bonnes raisons pour éviter de vous embarquer dans une belle prise de tête…

  1. Vous n’allez pas envoyer un What’sApp à tout le monde, surtout que vous n’avez même pas le numéro de téléphone de machine ou de truc-“moche”.
  2. Vous allez devoir choisir un lieu qui convienne à tout le monde et ça, bon courage!
  3. Laissez quelqu’un d’autre se casser la tête et arrêtez de vouloir être sympa, ça commence à devenir relou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *