Couple: quels mots d’amour les marocains aiment-ils entendre? Témoignages

couples marocains

Les marocains… nous donnons un tas de petits noms d’amour à nos chéris.  Darija, français, anglais, tout est permis… mais les apprécient-ils vraiment ? Témoignages.

On est toutes tentées d’appeler nos hommes par des petits noms d’amour, en revanche, si certains sont autorisés, d’autres sont à proscrire. Leurs réponses sont parfois surprenantes.

Quand ils aiment, ça donne

« Hbib diali », « Omri » « Zine diali » « Hobbi »

  • J’adore quand ma femme m’appelle Hyati, Le3mer dqalbi, Khwinez diali, Kbida, L’hima. Peut-être cela me rappelle-t’il mon enfance… ma mère. En revanche ça peut très vite basculer au vulgaire selon l’intonation, comme ça peut manquer de virilité si elle m’appelle ktita… Un petit nom que je me refuse catégoriquement. Salim, 28 ans.
  • Autant j’adore quand elle emploie les mots d’amour en marocain, autant elle déteste ça pour elle. Surtout quand ces mots d’amour désignent la nourriture (hliwa, ch’hima, btibita)! Amine, 42 ans

« Sami »

  • Simplement mon prénom… Quand elle y met la manière, il veut tout dire. Sami, 55 ans

« Babchou »

  • Maïna, Mimou, Tata, Fimo… Dans ma famille, ma fiancée a découvert que personne ne porte son vrai prénom. Du coup, elle m’a inventé un surnom surréaliste qui ne correspond à rien. Même pas à mon prénom. J’adore! Yanis, 38ans

« Tassanou et Tiwaline » »

  • Comme je suis berbère, ma femme a choisi ces noms d’amour qui signifient Kbida et Do d3ayniya. Ça me flatte et du coup, je l’appelle « Zininou », traduction littérale de « bogossa ». Ahmed, 33 ans

« 3ayane»

  • Ce mot reste plus affectueux que «Espèce de salaud» et plus efficace pour détendre l’atmosphère après une dispute. Mehdi, 34 ans

« Mon homme »

  • On s’est mariés il y a quelques mois et elle n’en revient toujours pas qu’on se soit dit oui pour la vie. Mounir, 55 ans
  • Autant j’aime lorsqu’elle m’appelle Mon homme, autant je flippe quand elle m’appelle Rajli. J’ai le sentiment de porter un poids sur les épaules et ça me met une pression terrible. Anouar, 29 ans

« Chou »

  • C’est devenu un petit jeu entre nous. Je lui dis Chou, elle me dit fleur. Je l’appelle chat, elle répond pitre ! Du coup on utilise des petits mots d’amour improbables, histoire de trouver des fusions et pimenter l’affaire. Karim, 24 ans

Ils n’ont pas aimé… 

« Mamour  »

  • Comme ce docteur de Grey’s Anatomy, celui qui est beau et qui fait battre tous les cœurs. Je devrais bien le prendre, mais non, j’ai du mal. Surtout que pour changer, elle m’appelle Dereck. Latif, 32 ans

« Sat », « Sahbi »

  • Et elle s’étonne que je lui tire la tronche quand elle m’appelle comme ça. J’ai l’impression qu’on est un couple de chmaks Traduisez chemkar/chemkara. Encore un mot nouveau que j’ai appris avec mes neveux… qui trouvent que « Sat » c’est mignon ! Najid, 39 ans

 « Hobbi »

  • Ça a beau faire 16 ans qu’on est ensemble, j’ai l’impression que ça nous donne l’image d’un vieux couple qui sort d’un feuilleton turc diffusé sur 2M. Du coup, je l’autorise à m’appeler « Hobbino »… en privé. Farid, 43 ans
  • Un jour, elle m’avoue qu’elle appelle tous ses petits copains Hobbi, ainsi elle est sûre de ne pas faire de gaffe. Ciao, Adios !
Lire Aussi  Vie sentimentale : pratiquez-vous le Ghosting ?

« Petit» cœur, « petit» ange, « katkout», « bébé d’amour»

  • Ça va dans l’intimité mais il m’est impossible de gérer ces diminutifs en public ! Surtout que je la dépasse de deux têtes ! ça sonne vraiment faux ! Nabil, 26 ans

« Hammoussa »

  • J’ai eu droit à tous les diminutifs possibles et inimaginables. Ok, je n’ai rien contre la drôlerie, tant que ça reste en circuit fermé. Jusqu’au jour où elle m’a sorti Hamoussa ! Je me suis senti… tout petit ! Jamal, 34 ans

Du côté des désespérés de l’amour

  • Chez nous, c’est devenu « Ara, jib, khass, bghit et dir », Saïd, 52 ans
  • Sans vouloir paraitre cynique en règle générale quand j’ai droit à des petits mots d’amour, je prépare mon chéquier et je commence à réciter latif, Hicham, 39 ans
  • Des mots d’amour, il y en a, bien sûr, mais Fri3 rass aussi. Adil, 53 ans.

Couple marocains

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *