PREADOLESCENCE: COMMENT BIEN GERER CETTE PERIODE

Votre fille a entre 8 et 12 ans et se comporte déjà comme une adolescente. Voici quelques conseils pour vous aider à gérer sa préadolescence avec tact et efficacité.

Pour elle, il n’est plus question de jouer à la poupée, elle affiche déjà ses goûts pour les marques et exige un smartphone dernière génération pour faire des selfies, écouter sa musique et rester en contact avec ses copines. Et vous, vous vous affolez face à sa prise d’autonomie, à ses envies de vouloir s’habiller seule… et pas toujours… comme il faut!

Ecoute, respect, amour et communication seront vos formules magiques pour traverser en douceur ce qui pourrait devenir une adolescence perturbée et contrarié.

Préadolescence : Anticiper pour rassurer

Son corps commence à changer et dans sa petite tête, sa maman est beaucoup plus belle qu’elle ne le sera jamais. A vous de la rassurer en étant à son écoute. Devancez ses questions sur les changements de son corps, ça la rassurera et sera fière que sa maman aborde des sujets “d’adulte“ avec elle.

Préadolescence : Discuter pour comprendre

Intéressez-vous à ses opinions, posez-lui des questions, demandez lui son avis sur telle ou telle autre chose. A travers ses réponses, vous aurez accès à ses idées, ses goûts et surtout, à sa perception des choses.

Préadolescence : S’intéresser pou partager

Essayez de comprendre ses points de vue, ayez une communication au quotidien, demandez-lui des nouvelles de son amie. Devant un film, demandez-lui comment elle aurait réagi à la place d’une actrice. Consultez-la à propos d’un vêtement que vous voulez vous offrir et prévoyez des séances de shopping à deux.

Préadolescence : Décider pour mieux responsabiliser

Laissez-la choisir où elle veut mettre son argent de poche, l’activité à laquelle elle souhaite s’inscrire. Proposez-lui de changer la déco de sa chambre et laissez-la décider du choix des couleurs et vivre les conséquences de ses choix.

Lire Aussi  Bébé arrive: le mode d'emploi pour devenir maman

Préadolescence : Décodez pour mieux expliquer

Apprenez à décoder son langage non verbal et apprenez-lui à mettre les justes mots sur ses sentiments. Qu’elle puisse faire la différence entre la tristesse et la colère, la mélancolie et la nostalgie, la jalousie et l’envie, la joie et le bonheur, la fierté et l’orgueil. Adultes, nous avons du mal à le faire. Pratiquez cet exercice à deux, cela clarifiera de nombreuses confusions.

Préadolescence : Rester ferme pour mieux discerner

Si vous constatez un changement dans son comportement ou des sautes d’humeur, ils sont peut-être dus à des petits malaises imaginaires qui traduisent des sentiments d’anxiété et d’insécurité. Votre gamine a parfois besoin qu’on lui fixe des limites claires et fermes sans pour autant la réprimander… et encore moins devant les autres. Evitez les réflexions à chaud et les surnoms moqueurs comme «redescends sur terre» ou « pour qui tu te prends!» ou encore «c’est bon les caprices!» faites-lui confiance et discutez! Lorsqu’elle est arrogante ou qu’elle vous manque de respect, évitez les menaces ou les provocations. Ne discutez pas avec elle sur le moment. Laissez-là se calmer avant de reprendre la discussion et clarifier la situation.

Préadolescence : Rigoler pour resserrer les liens

Dès que l’occasion se présente, soyez fière d’elle et dites-le-lui avec des mots, des gestes et un regard chaleureux et amusez-vous avec elle! Faites du sport ensemble. Un petit quart d’heure de rigolade par jour valent mieux qu’une après-midi passée avec elle à vous faire la tête. Oui, la qualité vaut mieux que la quantité et cela resserrera vos liens.

Peu importe ce que vous ferez, rappelez-vous que vous semez dès maintenant les graines de la relation que vous entretiendrez avec elles au cours des prochaines années! Nancy Doyon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *