Le Prix Littéraire Sofitel Tour Blanche a récompensé la littérature féminine

Bahaa Trabelsi «La Chaise du Concierge» et Yasmine Chami «Mourir est un enchantement».

Présidé par Catherine Enjolet et Tahar Benjelloun, le Prix Littéraire Sofitel Tour Blanche 2017 a consacré deux auteures qui n’en sont pas à leur premier essai. Il s’agit de Bahaa Trabelsi pour son livre «La Chaise du Concierge » et Yasmine Chami pour « Mourir est un enchantement ».

Depuis 4 ans, le Prix Littéraire Sofitel Tour Blanche réunit un prestigieux jury. Pour sa cinquième édition, le jury était composé de Catherine Enjolet (Présidente), Anais Sassi, Denis Labayle et Maido Hamisultane qui ont eu à départager neuf œuvres francophones de romancières marocaines.

Ouvrages en compétition

«Amour, Caftans et escarpins» de Latifa Tayah, «Le Chant de la Dune» de Anissa Bouziane, «La Chaise du Concierge» de Bahaa Trabelsi, «Coups de soleil » de Valérie Attias morales, «La Sultane du Caire» de Dima Droubi, «Chairs d’Argile» de Salima Louafa, «Mourir est un enchantement» de Yasmina Chami, «Un Toubib dans la Ville» de Souad Jamai et «Le Mariage» de Yasmina Khalil. En marge de cette soirée littéraire, le Prix Littéraire a mis en lumière les travaux de l’artiste-peintre “Hanane Bouanani” d’une part et signé un protocole d’accord  avec  l’association «Soroptimist», d’autre part. Représentée par sa Présidente “Samira Idrissi”, Sorptemist est une organisation mondiale de femmes engagées qui œuvre à la promotion de nos statuts et de nos conditions en matière d’éducation, d’égalité, de développement et de promotion de la paix. Les deux lauréates seront présentes lors d’un Café Littéraire qui se tiendra à Paris en décembre 2017 et participeront à une tournée littéraire dans les hôtels Sofitel du Royaume.

Lire Aussi  Quand Bvlgari offre son écrin à trois street artistes marocains

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *