SECRETS DE SÉDUCTION : VOUS ETES CRAQUANTS QUAND …

SECRETS DE SÉDUCTION : VOUS ETES CRAQUANTS QUAND ...

Humour, charme, audace, talent… Nous avons tous ce petit supplément d’âme qui fait la différence. Quels sont donc vos secrets de séduction ? Témoignages.

En matière de séduction, chacun à sa technique, joue de ses atouts. Sensualité ou yeux doux, humour ou naturel, Aïcha, Ali, Asmaa, Simo et Lamia nous confient leurs secrets de séduction.

AÏCHA, la sentimentale

« Je dévoile mes sentiments facilement, ça flatte leur égo mais du coup je me fais vite larguer. Je procède au silence radio et une fois de plus, ça titille leur égo. Du coup, ils me rappellent. J’en conclus qu’il ne faut pas s’attacher facilement en revanche, il faut avoir la capacité à se détacher rapidement. 36 ans

Ali, le courageux

Je viens de découvrir une chose extraordinaire. Avant, je n’osais pas draguer les femmes séduisantes. J’ai toujours eu peur de prendre un râteau et puis un jour, j’ai osé. J’y suis allé franco, j’ai testé, il y a eu du répondant, je n’en revenais pas. En plus, je ne vous raconte même pas la bombe qu’elle est… et ça a marché ! Lors d’une discussion, elle m’a dit « Tu sais Ali, vous ne devez plus avoir peur de séduire les belles femmes… En ayant peur de nous, vous laissez votre place aux autres… » Mais oui, elle avait raison. Je n’avais jamais vu les choses sous cet angle.  En revanche, elle m’a dit qu’il ne fallait pas trop insister non plus parce qu’une femme intéressée te le fera rapidement savoir et le contraire est vrai aussi». Ali, 41 ans

ASMAA, la décontractée

Personnellement, je n’ai pas d’arme secrète. Je reste naturelle et spontanée dans toutes les circonstances. D’une personne à l’autre, je peux dégager beaucoup de choses que je ne maîtrise pas. On me prête souvent une attitude de femme inaccessible mais mon humour décalé et mon autodérision me rendent plutôt attachante. ».Asmaa, 40 ans

SIMO, le fataliste

Je ne suis ni un beau-parleur ni un grand séducteur. Je n’aime pas faire de promesses que je ne suis pas prêt à tenir. Et ce n’est pas mon genre de jouer avec les sentiments des gens. Ma force, c’est de rester fidèle à moi-même. Je préfère donc jouer la carte de la franchise et de l’honnêteté. J’aime prendre les choses comme elles viennent sans jamais me précipiter ni brûler les étapes. Et dès que le contexte commence à me prendre la tête, je fuis. En gros, je fonctionne à l’instinct. Simo, 43 ans.

LAMIA, la subjective

« Selon moi, il n’y pas d’arme secrète ! La Séduction est très subjective. Un sourire peut être une arme redoutable pour certains tandis que la moue serait plus effective pour d’autres. Une forme de timidité pourrait être ravageuse, mais d’autres pourraient préférer être sous l’emprise d’une allumeuse… Autrement dit, le plus important est d’avoir la faculté d’être à l’écoute de l’autre ! » Lamia, 28 ans

Lire Aussi  EDITO : CETTE ANNÉE MON RAMADAN SERA ÉCOLO

AMIR, le fonceur

« Je pense qu’il n’y a pas d’arme absolue, il n’y a que des victimes et des dommages collatéraux à la séduction. Personnellement, je n’ai aucune astuce infaillible, sinon je serai avec Julianne Moore ! Blague à part, c’est vrai que j’ai beaucoup d’humour, mais ça ne me sert pas toujours. En fait, moi je n’ai rien à prouver, je suis plus dans le rentre-dedans et l’arrogance. Ca interpelle aussitôt : c’est la confusion totale parce qu’on a du mal à te cerner. Plus tu laisseras la personne découvrir ta personnalité, plus elle t’appréciera… » Amir, 48 ans

 Hind, l’indifférente

« Tout dépend du type de relation que je recherche, du lieu et du profil d’homme que j’ai en face de moi. En toute modestie et sans prétention, j’utilise souvent mon talent de danseuse pour faire tourner les regards. Parfois, je n’hésite pas à faire deux ou trois déhanchés sur la piste de danse, mais de manière classe sans aucune once de vulgarité. Et quelques minutes, pas plus ! Car j’ai entendu dire que certains hommes n’aimaient pas que les filles se fassent trop remarquer… Sinon, mon autre arme de séduction qui marche à tous les coups, c’est l’indifférence. Je leur fais comprendre que j’ai des standards élevés, que je suis exigeante et que je ne suis pas facilement accessible. Forcément ça titille leur égo de mâle viril et ça réveille leur côté prédateur. » Hind, 55 ans

NABIL, l’humoriste

« Ma technique, c’est l’humour. J’adore raconter des blagues, avoir de la répartie, dédramatiser certaines situations délicates… Du coup, ma bonne humeur devient contagieuse et même les femmes les plus coincées finissent par lâcher prise. L’idée étant de les charmer sans trop les lasser, ni passer pour un pitre. Je dose mon humour pour rester séduisant et surtout, ne pas devenir non plus le « bon copain». Nabil, 39 ans.

FATI, c’est le geste qui compte

Je suis très tactile de nature. Je le suis même avec mes amies. Du coup, il m’arrive d’être entrain de discuter avec un homme et je me surprends entrain de lui effleurer le bras ou la main, je peux aussi le serrer contre moi. Ce sont des gestes spontanés mais qui font leur petit effet. En même temps, quand je suis devant un homme qui ne me plait pas ou quand je suis devant un client, je prends un stylo, un briquet, mon téléphone, n’importe quoi pour occuper mes mains… Fati, 35 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *