Violence contre les femmes: à quand une vraie loi au Maroc?

©flawlessness by Ines

Sexisme, viol et violence contre les femmes continuent à faire l’actualité. Autant de fléaux contre lesquels nous attendons encore des textes de loi.

Après la publication de notre faux «tuto» beauté Flawlessness by Ines qui compte près de 700.000 vues, nombreux ont été les magazines marocains à l’avoir relayé. Quelques jours plus tard, c’est au tour de la presse française de le reprendre sur ELLE, Marie Claire ConfidentiellesMarie-France et Grazia. La vidéo continue à se propager sur les réseaux sociaux et sur la presse internationale. Sites espagnols, uruguayen, canadien, belges, néerlandais, etc., ont tous partagé le (tristement) célèbre tuto . L’émotion internationale suscitée autour du message diffusé par Flawlessness by Ines prouve que la violence conjugale n’a pas de frontières.

Et si un pays aussi évolué que la Norvège sensibilise encore ses habitants à ce sujet, que dire alors des autres pays dont les idées archaïques cantonnent encore la femme dans ce qu’il y a de plus réducteur?

Dans les écoles supérieures, la sensibilisation n’est pas négligée et sur la toile, le sujet bat tous les records d’audience. Dans le cadre d’un événement de sensibilisation à la condition de la femme dans le monde, les Novacteurs, étudiants de l’école Novancia à Paris, ont réalisé une compilation avec 5 vidéos internationales (dont la nôtre), pour dénoncer les inégalités, la violence, le viol et l’humiliation.

Dans le premier film, on aperçoit des petites filles habillées en princesses sur fond rose. Mais détrompez-vous, ces toutes petites créatures ne sont pas là pour un concours de beauté, non ! Elles sont là pour dire F*ck au sexisme. (Source, Etats-Unis, Fckh8).

S’ensuit alors un film un peu plus long. Celui d’une petite fille qui doit voir le jour dans les heures qui suivent. Elle s’adresse à son (futur) papa à travers une longue lettre dans laquelle elle lui raconte ce qui l’attend en tant que femme, dans un monde violent, nihiliste et dépourvu d’éducation. (Source, Norvège, Kjaerepappa.no).

Puis c’est au tour de notre faux tuto beauté de dire non au camouflage à travers une leçon de démaquillage qui, au fur et à mesure laisse apercevoir des traces de coups et blessures causées par la violence conjugale (Source Maroc, enti.ma)

Dans le même ordre d’idée, on découvre une vidéo qui dépeint la vie de famille d’un père plus-que-parfait… Dans cette vidéo qui ne manque ni de dérision, ni de cynisme, le message est clair et la fin de l’histoire, assez inattendue. (Source Canada, Collectif)

Et pour terminer, voilà une histoire très courte, mais tellement prévisible ! L’histoire de la petite Léa qui viendra au monde dans quelques semaines. Cette vidéo teintée d’humour évoque toutes les inégalités qui l’attendent. Du second degré bien français, comme on aime ! Sauf que dans la réalité, on n’en rit pas du tout. (Campagne de sensibilisation, gouvernement français)  

A l’heure où l’on en parle, les législateurs marocains ne se sont toujours pas prononcés sur le Projet de Loi(103-13) relatif à la lutte contre la violence faite aux femmes. Selon l’étude effectuée en 2009 par le Haut Commissariat au Plan marocain, un organe gouvernemental, a indiqué que 62,8 % des femmes avaient signalé avoir fait l’objet de violences psychologiques, physiques, sexuelles ou économiques au cours de l’année ayant précédé l’enquête. Cette enquête, qui reste la seule de son genre à ce jour, s’est appuyée sur des entretiens réalisés auprès de 8.300 Marocaines à travers le pays.

Lire Aussi  Prêt-à-liker: les 4 nouveaux parfums de 2017

Mais en attendant que ces textes de loi voient le jour, des centaines femmes perdent chaque jour un peu plus de leur espoir, de leur dignité et de leur instinct du bonheur. Jusqu’à en perdre… le goût de vivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *