Sofia Slami: “L’égalité des genres est une cause qui me tient à cœur“

Enti est en quête de femmes brillantes et exceptionnelles, tant par leur talent que par leur engagement. Des femmes de leur temps, courageuses, ambitieuses, qui n’ont peur ni du changement, ni des obstacles. Nous avons rencontré notre première superwoman qui va donner le ton de cette rubrique. Elle s’appelle Sofia Slami. Elle n’a que 22 ans et malgré son jeune âge, elle possède déjà cette âme de guerrière qui la pousse à œuvrer pour l’amélioration de la condition féminine au Maroc. Titulaire d’un Bachelor en management et marketing, d’un master en Droit des affaires et fiscalité, elle poursuit actuellement un Master 2 en développement international à l’IAE de Lyon. Sa passion pour le monde associatif n’a pas de limite. Elle se voit déjà travailler dans une organisation internationale et pourquoi pas, fonder sa propre fondation. Entretien.

Depuis combien de temps le mouvement Houwa_Li_Hiya existe t-il?

Sofia Slami: Le mouvement a été lancé le 1 octobre 2015, nous fêtons déjà notre premier anniversaire!

Et en quoi consiste t’il exactement?

Sofia Slami: Houwa_Li_Hiya » est une campagne de sensibilisation sur l’égalité des genres à travers une toute nouvelle approche. Pour la première fois au Maroc, ce n’est pas du rôle de la femme que l’on va discuter, mais celui de l’homme. Comme son nom l’indique, ce mouvement est une campagne de sensibilisation. En premier lieu, il invite l’homme marocain (et arabe)  à agir en faveur de la Femme, à s’investir davantage dans sa vie, dans son éducation, sa santé, son épanouissement, sa réalisation… Dans le partage de ses rêves aussi, de ses ambitions, de ses peurs et de ses joies. Cet homme peut-être le père, l’époux, le frère, le collègue de travail ou encore le voisin ou l’ami. Notre objectif principal est justement, d’intégrer l’homme dans ce processus de la réalisation de l’égalité entre hommes et femmes et ce, dans tous les pays arabes. Il ne s’agit plus d’un sujet qui concerne uniquement les Femmes, mais celui d’une cause citoyenne, avant tout.

Qu’est ce qui vous a inspiré pour lancer un tel mouvement?

Lire Aussi  Armani et Just Cavalli, deux nouvelles marques de luxe pour Aksal

Sofia Slami: Comme de nombreuses femmes, l’égalité des genres est une cause qui me tient particulièrement à cœur et je n’ai jamais été satisfaite par la façon dont ce sujet a, jusque là, été abordé par notre société. Je reste convaincue qu’on ne pourra espérer voir une amélioration des conditions de vie des femmes, qu’avec l’implication complète et parfaite des hommes. En tant que jeune marocaine, je me devais d’agir au lieu de demeurer dans la critique ou la plainte. Parce que le changement n’attend pas. Il s’exécute. 

Quelles sont vos motivations?

Sofia Slami: L’envie de faire bouger les choses. L’envie de contribuer à la construction d’un Maroc meilleur (avec les moyens de bord), mais surtout le rêve d’influencer des jeunes de mon âge à s’investir et à s’engager pour notre pays.

Y’a t’il eu des action concrètes? Si oui, lesquelles? 

Sofia Slami: Depuis le lancement de la campagne sur les réseaux sociaux, une tournée universitaire a été effectuée au Maroc. Nous l’avons appelée “Houwa_Li_Hiya University Tour ». Dans ce programme, nous avons rencontré plus de 2500 étudiants à qui nous avons présenté la situation du Maroc en terme d’égalité homme-femme puis nous avons débattu sur la vision Houwa Li Hiya. Nous avons également, sous la présidence de la princesse Basma Bint Talal,  représenté le Maroc lors de la 4e conférence EconoWin qui s’est tenue en Jordanie. Dernièrement, nous avons lancé une nouvelle campagne 9ray@benti pour encourager les pères de famille à scolariser leurs filles et les encourager à poursuivre leurs études universitaires dans la filière qu’elles souhaitent. Nous préparons actuellement un livre pour enfant qui sera publié à la fin de la campagne… c’est à dire, pour la rentrée 2017.

Quelle est votre vision à long terme?

Sofia Slami: Lancer de plus grandes campagnes de sensibilisation sur différents sujets qui touchent aussi bien la femme que l’homme. Et pourquoi pas créer une fondationHouwa_Li_Hiya“ dans quelques années.

sofia-slami-enti-houwa_li_hiya-1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *