GALERIE : CE QU’ON NE DOIT PAS RATER DU FESTIVAL DES MUSIQUES SACRÉES DE FÉS

Du 22 au 30 juin 2018, Le Festival des Musiques Sacrées de Fès vibrera aux rythmes entremêlés de musiciens et chanteurs, venus des quatre coins du monde pour un dialogue interculturel et spirituel.

Cette 24è édition du Festival des Musiques Sacrées de Fès mettra à l’honneur le renouveau de la Médina de Fès et ses savoirs ancestraux. Une thématique qui sonne comme une évidence dans la cité qui a su préserver ses traditions culturelles et artisanales.

GALERIE : CE QU'ON NE DOIT PAS RATER DU FESTIVAL DES MUSIQUES SACRÉES DE FÉS

Le festival de Fès des musiques sacrées du Monde est à l’image de sa médina : franchir ses portes est une manière de s’imprégner de traditions millénaires, de valeurs de tolérance et de spiritualité. Abderrafih Zouitene

GALERIE : CE QU'ON NE DOIT PAS RATER DU FESTIVAL DES MUSIQUES SACRÉES DE FÉS
Abderrafih Zouitene, Président de la Fondation

C’est aussi ce que nous proposent les musiciens et les chanteurs venus d’Afrique, d’Europe, d’Asie et d’Amérique qui participeront à cette 24è édition, dont la programmation est particulièrement riche et diversifiée. Le festival des Musiques Sacrées de Fès fera le lien entre un héritage artisanal exceptionnel dont la pierre angulaire demeure la spiritualité.

Le Festival offre aussi une opportunité unique d’écouter ces artistes dans des lieux mythiques, à savoir ;  Place Bab Al Makina, Place Boujloud, Jardin Jnan Sbil et les somptueux palais Dar Adiyel et Dar Tazi.

Lire Aussi  Le Prix Littéraire Sofitel Tour Blanche a récompensé la littérature féminine

Ateliers & conférences

Du 23 au 25 juin, la grande salle de la préfecture Fès Medina-Batha accueillera le Forum de Fès. Scientifiques, philosophes, musicologues, chercheurs mais aussi hommes et femmes de terrain, architectes, musiciens, conservateurs… seront réunis pour partager leurs réflexions autour des Savoirs Ancestraux. Le Forum sera décliné autour de trois thématiques : Esthétiques et symboliques, Modes et cadres de vie en société, Arts et créativités.

GALERIE : CE QU'ON NE DOIT PAS RATER DU FESTIVAL DES MUSIQUES SACRÉES DE FÉS

Parmi les intervenants, on notera le sociologue et philosophe Edgar Morin, qui abordera l’origine des savoirs ancestraux, l’architecte Salima Naji qui partagera son expérience acquise en préservant les architectures oasiennes ou encore le musicologue Ahmed Aydoun à qui l’on doit une anthologie de la musique gnaoua. Les tables rondes seront modérées par Abdelwahed Mountassir, Rachid Andaloussi et Mekki Zouaoui.

Pour plus d’informations: Page Facebook – Site Web et Programmation par jour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *