Umberto, Luis et Miguel, voilà à qui Nespresso doit ses cafés exceptionnels

nespresso-cultivateurs

Nespresso a lancé sa dernière campagne qui raconte les histoires personnelles de cultivateurs à l’origine de ses cafés exceptionnels. Témoignages.

En Colombie, la coopération directe avec les cultivateurs a permis à Nespresso de se rendre compte que le café était traité différemment sur chaque exploitation, compromettant ainsi la garantie d’une qualité de café constante. Pour y remédier, le Programme Nespresso s’est associé à la coopérative locale de Jardin dans le but de construire une Usine Communautaire où les cultivateurs pourraient apporter leurs cerises de café et les faire transformer en grains de café, maintenant ainsi une qualité supérieure et constante. Cette usine a permis aux cultivateurs de générer un revenu plus important grâce à leur café de meilleure qualité et de gagner jusqu’à 5 heures de repos par jour. Du temps et de l’énergie qu’ils sont en mesure de réinvestir dans leurs familles, leurs communautés et leurs passions personnelles.

nespresso-cultivateurs

A la rencontre des cultivateurs

Voici Humberto, un cultivateur de café enthousiaste qui bénéficie de l’Usine Communautaire. Le temps et les ressources qu’il a économisés en y faisant traiter son café, lui ont permis de soutenir sa fille dans sa passion «Moi je voulais qu’Andrea devienne infirmière mais llle adore la nature et a souhaité étudier la biologie. Ce qui compte, c’est qu’elle fasse ce qui lui plait et je suis très fier d’elle. »

Estéban, lui, avait l’habitude de traiter son café sur l’exploitation de son père avant de profiter des avantages de l’Usine Communautaire. Jeune père de famille, il peut désormais passer plus de temps avec ses deux fils tout en étant pompier volontaire dans sa commune. « Tout ce que je fais, c’est pour mes fils, je ne travaille que pour eux et un jour, ceci leur appartiendra. Tant que Nespresso achètera mon café, je continuerai à le leur vendre. »

Luis va enfin pouvoir transmettre sa passion pour la pêche à son fils Mathias. L’Usine Communautaire a également contribué à nettoyer les rivières de la région. « Avant, la rivière était si polluée qu’il fallait garder ses chaussures aux pieds pour y nager. Notre communauté a énormément bénéficié de l’Usine Communautaire : nous maintenons la propreté des cours d’eau et sauvegardons l’ensemble de notre environnement. »

nespresso-cultivateurs

Lire Aussi  Violences contre les femmes: un avertissement pour 2M

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *